Logs #turkishelections

Logs #turkishelections

10h J’ai voté à Cihangir. Pas vraiment de queue. Mais on ne me fait pas entrer dans la salle de classe avant que les 2 précédents aient fini de voter (2 isoloirs, 1 urne).

10h45 Départ en tram de Tophane. Changement du tram à Yusufpaşa vers le métro (Aksaray), 5 min de marche dans le quartier, on passe d’une grande avenue à une autre. Achat de sandwichs d’abord.

11h45 Arrivées au bureau HDP de Bayrampasa.

12h15 Départ pour l’école Tuna. Sale ambiance. (voir tweets)

13h45 Appelé depuis la voiture une journaliste française à Istanbul. Echangé sur nos observations. On est d’accord.

14h Retour bureau HDP. Déjeuner (pas moi). 9 avocats mobilisés sur Bayramapasa, chacun ayant 4 à 5 écoles sous sa surveillance. On dit que le MHP n’a pu mobiliser que 30 avocats à Istanbul. On débriefe sur ce matin. Celui qui nous a conduit, adorable, commerçant dans le coin, raconte comment le président de la commune de Bayrampasa et le député m’ont prise à parti, attrapé le bras, et que les HDP responsables du bâtiment nous ont dit « ne nous laissez pas » quand on a dit qu’on partait. Je l’apprends et je suis hyper embêtée. Si j’ai merdé en filmant ces masses de sympathisants AKP qui faisaient du remplissage avec leurs crayons orange, c’est eux que j’ai mis en danger.

15h Départ pour une école où on nous dit qu’il leur manque un müşahit. École « Prof Muherrem Ergin ». Quand on est arrivé, on nous dit que finalement il ne manque personne. Accueil chaleureux par nos correspondants HDP comme toujours dont V, chef de l’école côté HDP. On nous dit que dans cette école il y a 33 bureaux de vote, et « seulement » 380 voix pour le HDP en juin dernier. Mais que la participation est meilleure aujourd’hui.

15h30 Ambiance beaucoup plus détendue ici que l’école du matin : y a du monde dans les couloirs mais pas d’intimidation, pas de types postés devant les portes. Plein de gens avec des stylos orange, mais ça circule.

16h09 V nous dit qu’on commence à dépouiller dans l’Est et qu’on devrait du coup avoir des résultats.

16h30 Les sympathisants AKP se promènent dorénavant avec leur grille cartonnée pour noter les nombres de voix. En plus de leur stylo orange au col de leurs veste et manteaux…

17h00 Des gens sortent des salles de classe et demande à la volée s’il reste des gens voulant voter à tel numéro d’urne. Personne ne se manifeste. Puis annonce que le bureau de vote est fermé.

17h02 On nous fait entrer dans une classe et on nous installe sur table au bord de façon à pouvoir voir ce qu’il se passe. On est 4. Plein de gens passent devant la porte et passent la tête pour voir ce qu’il se passe, certains restent.

17h03 Contenu de l’urne renversée sur 4 tables mises au centre. Comptage des enveloppes par paquets de 10. On arrivent à un total de 289. Et ils avaient 289 signatures. Parfait.

17h10 Le « bureau électoral » appelons le comme ça (sandık kurulu), est constitué de 7 personnes dont 3 femmes, 1 blonde très sûre d’elle, qui se comporte comme la présidente de séance, en bout de table. Alors qu’on croyait savoir que le président du bureau était le monsieur qui nous avais promis de nous asseoir et fait entrer…

17h13 Un mec avec une moustache des films de mafia des années 70 débarque dans la salle, le regard inquiet, demande qui est du MHP ici (« MHP’nin kim ? »). La blonde au bout de la table dit froidement « Burda MHP yok », mais le type sur le blanc à côté de nous se désigne. Le moustachu rassuré, repart.

17h15 Distribution des grilles pour noter les chiffres. Une dame en fait 2 en parallèle (pour être sûre d’avoir sa copie en partant ?), sans doute. Seules 2 personnes notent, les autres ont leurs feuilles devant eux mais ne font rien. Ils se sont répartis les partis. Ceux que je trouve inactifs attendent les voix des partis qui n’ont que peu de voix (je l’ai compris 5 min. + tard, voir 17h20)

17h17 Notre voisin (dont on sait maintenant qu’il est MHP mais ne note rien) se penche vers nous, gentiment et demande si on envoie des choses quelque part (« Burdan seyleri mi yolluyorsunuz siz ? »). Je lui dis qu’on envoie rien nulle part, que ma voisine est une observatrice étrangère et que je traduis pour elle et qu’on ne fait que regarder. Il dit gentiment OK. Elle a bon dos, ma petite française, mais je sais qu’elle est OK. Personne d’autre n’a demandé qui on était, ou alors le président leur a dit….

17h18 Très vite, un premier bulletin qui pose problème : le tampon est sur le sigle du parti et non pas en dessous dans l’espace dédié. La blonde dit qu’il n’est pas valable, veut le mettre de côté, 2 autres disent que c’est valable. En effet, ça ne dépasse sur aucun autre candidat, donc pas de doute sur la volonté de l’électeur, donc c’est bien valable.

17h20 On vérifie que tout le monde est raccord avant de continuer : chacun donne ses chiffres sur les partis. En fait chaque côté de la table coche certains partis seulement. Donc les voix ne sont pas comptés en double pour chaque parti…

17h22 Les gens continuent à défiler devant la porte et nous regarder méchamment fixement, longuement. En tant que féministes à grande gueule, on n’a pas l’habitude de laisser faire ce genre de comportement sans au minimum fixer en retour, mais aujourd’hui on se retient, on est sages.

17h25 Deuxième vérification, tout le monde toujours aligné, on continue. Rigolade sur un nom (candidat indépendant ?), qui n’a qu’une voix. La blonde se demande s’il y en aura 2 pour lui, ça fait rire tout le monde.

17h28 La blonde, après avoir lu un CHP ou un AKP : « Keske bu iki parti arasında olsaymıs, böyle çarsaf gibi bir sey olmazdı »

17h30 Ma voisine voilée porte un pull fuschia, tout le reste est noir et bien sûr son stylo est orange. Elle est hyper sérieuse, ne sourit pas, ne parle pas, ne bouge pas. Je devrais en prendre de la graine. En plus on a les mêmes goûts en termes de couleurs.

17h31 3ème vérification, tout va toujours bien (de ce point de vue là).

17h32 Je fais un calcul rapide : 380 voix sur 33 urnes, ça donne une moyenne de 11,5 par urne. C’est notre espérance 🙂

17h34 Une trace de tampon très vaguement visible sous la case du AKP, mais on ne voit presque rien. Mis dans la pile des « discutables » qu’on va présenter au « directeur de l’école » pour trancher. « Algılayamıyorum », dit la brune qui a l’air d’avoir plus d’expérience que l’autre brune.

17h37 Premier bulletin blanc. Et puis le 2ème, à la suite. Bizarre, mais ainsi.

17h40 Encore des bulletins avec des tampons pas au bon endroit. La blonde : « Bazıları mühürü tam basamıyor… ». Un homme : « Burası yaslı kesim zaten »

17h41 4ème vérification, on est à :

AKP : 105

CHP : 65

HDP : 9

MHP : ? (pas entendu)

Ma voisine de droite, voilée, toujours impassible, pro, irréprochable. Je suis impressionnée. Sarah se demande si c’est pas plutôt de la pression, « parce qu’elle fixe impassiblement la présidente de séance du début jusqu’à la fin. »

17h44 Bulletin avec deux tampons en apparence, mais en fait un tampon sur AKP qui a bavé de l’autre côté, donc c’est bon selon le mec à gauche de la blonde. Je serais de son avis à lui si je pouvais voir le bulletin de près. Mis de côté. Des gens au seuil de la porte de la classe disent que c’est nul. Ma voisine ne bronche pas. Si ça se trouve elle est autiste ou sourde et muette ?

17h47 : 5ème vérification, on est à

AKP : 138

CHP : 77

HDP : 10

MHP : ?

17h50 : FIN du dépouillement

AKP : 158

CHP : 82

HDP : 10

MHP : 20

On s’occupe maintenant des bulletins en discussion. On n’est que 2 à dire que si c’est de la bavure de pliage, c’est pas grave. Mais après un exercice de pliage, on en déduit que c’est pas ça, c’est bien 2 tampons, donc bulletin nul.

Bilan final

AKP : 158 + 1 + 1 = 160

CHP : 82 + 1 = 83

HDP : 10

MHP : 20

Plein d’autres que j’ai pas noté 😀

3 vides + Nuls (geçersiz) 1 => 4 geçersiz

On fait le total = 289. Congruent : « Mutabığız ». « Zarfta mutabığız ». MAIS les discussions continuent…

17h53 Un flic qui porte un haut rouge (police de quelle sorte ??) sur le seuil de la porte à regarder. Sarah me le fait remarquer. Je le regarde. Pas forcément méchamment. Mais il se sent visé, dit à haute voix « Bon ben si nous on ne peut pas regarder, on va y aller », et il part avec son pote.

17h55 Un monsieur (qui nous regardait très méchamment avant) vient demander le carton de comptage de ma voisine voilée. Qui le lui tend sans broncher.

17h58 Discussions autour de la table sur le nombre d’enveloppes du matin et de bulletins de votes. On se dit qu’on a dû mal compter un truc le matin. Donc recomptage des bulletins de vote restant. 390 pusula. Oysaki sabah 389 vardi. En gros. On décide que c’est pas grave, qu’on a dû se tromper le matin et on avance. Bien bien :).

18h01 Distribution des papiers qu’il faut remplir et signer, les fameux « tutanak » j’imagine.

On remplit ce qui suit :

Kullanılmayan 96

Toplam pusula : 390, artan : 101

Geçersiz sayılan oy pusulası 4, sebep : bos (aslında çift damga da var…)

Geçersiz zarf’ta anlasmazlık var…Bence neyin ne oldugu belli degil 🙁 Hesaba katılmayan mi, geçersiz mi ? Kimse bilmiyor…

Ambiance calme, tout se discute calmement.

Seçmen sayısı : 289

On corrige le nombre de « geçerli oy » : 285 (= suffrages exprimés (?))

Sandığa seçmen olarak yazili olmayan ancak bu sandıkta oy veren seçmen sayısı : 17 (?)

Quand j’interagis avec ma voisine voilée, elle répond poliment et avec un sourire tout à fait chaleureux. Jolis yeux clairs et trait coloré en maquillage.

18h10 Le jeune gars barbu et un peu cool dans sa tenue (t-shirt bleu marine manches longues près du corps, jeans, bottes type cowboy) dont on avait fini par comprendre qu’il était du HDP vient nous demander si c’est V qui nous a placées ici. Je dis oui. Il dit que quand il aura le papier signé il nous le donnerait. Mais je dis qu’il faut le donner à V. Il dit OK. P-ê que j’ai mal compris la phrase d’avant, bref, on est d’accord. Il a un fort accent kurde.

18h15 V qui vient chercher le papier. On lui dit qu’on ne l’a pas encore.

18h18 Je ne veux pas quitter la salle genre c’est devenu chiant votre truc il ne se place plus rien, mais bon les gens sont toujours autour de la table à remplir des papiers.

Je demande au jeune HDP de ma salle s’il y a quelqu’un de Oy ve ötesi dans la salle. Il ne les connaît pas. J’en déduis que non.

18h30 On quitte notre salle. On commence à zoner dans les couloirs. Avec plein de gens qui papotent par petits groupes. Ambiance détendue, calme, tout le monde est occupé à quelque chose.

19h08 Pendant que je vais devant l’école pour capter du réseau, et là je vois partir les sacs de voix (Çuval) dans un bus avec 1 personne par sac environ + 2 policiers. Drôle de vision :).

19h05 On continue à trainer dans le couloir. On rassemble les papiers de chaque urne/salle. On est à 276 voix HDP. Car on compare à 380 en juin. Déprime sur les visages. Mais il manque 9 salles dont on n’a pas les papiers. Je prends donc les photos des feuilles pour les envoyer à Oy ve ötesi puisque maintenant je sais que le système de re-comptage du HDP est indépendant de celui de Oy ve ötesi et encore de celui de CHP.

Pas sûre qu’il y ait des enjeux ici, mais bon, ça augmentera toujours leur % d’urnes recomptées…

19h10 On me dit qu’on est à 360 voix pour HDP sûr, ce qui fait 18 voix de moins que juin, disent-ils. Sont adorables, têtes déconfites, tout jeunes, tout adorables, un peu paumés.

– Passage d’un dernier monsieur avec un sac de voix… ?? Le bus est parti sans attendre tous les sacs ?

– On commence à recevoir les 1er résultats de Diyarbakir : 90% des voix. Je demande si c’est pas comme d’habitude. On me dit que non, que c’est plutôt 70% en général. Plus tard on me dit que dans certaines villes de l’Est, il y a 70% pour l’AKP et 40% pour les autres, ça ne tient pas la route, ça m’énerve.

– Quand je sors, j’ai accès à la 3G. Je vois passer des majorités absolues et des 53% pour l’AKP. Je préfère ne pas y croire. Tout en ayant les jambes qui flanchent.

19h50 Départ. Tout le monde quitte l’école. Donc le monsieur devait être la dernière classe à être décomptée. Nos amis du HDP nous remercient encore d’être venus (on n’a rien fait), nous appelant « camarades » (yoldaş), nous saluent chaleureusement.

– En route Sarah m’apprend 2 choses déprimantes (1) que le HDP était pessimiste sur ces élections et que (2) déjà depuis l’attentat d’Ankara, le HDP se plaint de ne pouvoir retenir les jeunes, qu’ils disent vouloir partir prendre les armes à l’est…

– Sarah me conseille de ne pas regarder les résultats et de déprimer seule là où on est. Rentrer chez soi, être avec des êtres aimés avant d’affronter ce genre de choses. Quelle sagesse !

20h40 Arrivée maison. Amis. Je tire la gueule. Manque 7000 voix pour passer le barrage, ils affirment sur CNNTürk que ce n’est rien, que c’est bon, que ça passe. Me paraissent bien affirmatifs, mais tant mieux. Je suis abattue. Mais c’est l’heure de manger, enfin.

21h20 Coup de fil de HDP-Istanbul : débrief demain midi avec tous les observateurs internationaux d’Istanbul.

22h15 Ça doit être comme le deuil, il y a des phases. Maintenant, on commence à positiver : passer le barrage des 10%, cela sans avoir la possibilité de faire campagne, et pour la 2ème fois seulement pour un parti kurde, et ainsi, devenir la 3ème force de l’assemblée nationale : c’est une réussite. Je dormirai mieux avec cette vision des choses. Et garderai dans mes yeux les regards de ces jeunes kurdes rencontrés toute la journée. Il faut savoir que depuis juin, le HDP a eu 600 membres arrêtés, 300 membres tués, 190 locaux saccagés, des meeting attaqués à la bombe et le reste annulés pour limiter les dégâts.

Fin de ce LT/log, merci. Me faudrait un meilleur outil next time. Et désolé pour le bilinguisme naturel que je n’ai pas combattu pour cette fois-ci. J’essayerai de traduire à l’occasion.

À lire également :

  1. L’État de droit, grand perdant des élections turques par Ariane Bonzon sur Slate [fr]
  2. Analyse détaillée de la dynamique du vote kurde [en turc] http://www.birikimdergisi.com/guncel-yazilar/7301/1-kasim-2015-secimleri-ve-hdp-kayiplar-kazanclar-ve-sonuclar
  3. [en] Rapport préliminaire de l’Office for Democratic Institutions and Human Rights de l’OSCE suite à leur mission d’observation de l’élection turque du 1er novembre (en résumé, ils disent que c’était pas terrible)

7 commentaires sur “Logs #turkishelections

  1. My Logs #turkishelections https://t.co/5Vbz1qDt0Z #internationalobserversforhdp

  2. RT @squintar: My Logs #turkishelections https://t.co/5Vbz1qDt0Z #internationalobserversforhdp

  3. Gallorum dit :

    Tu peux préciser le terme « müsahit » ?
    C’est des assesseurs désignés par un parti ?

  4. RT @squintar: My Logs #turkishelections https://t.co/5Vbz1qDt0Z #internationalobserversforhdp

  5. @GerardDupin dit :

    RT @squintar: My Logs #turkishelections https://t.co/5Vbz1qDt0Z #internationalobserversforhdp

  6. @AlbertineP dit :

    RT @squintar: #TurkishElections
    – Mes logs de la journée https://t.co/5Vbz1qDt0Z
    – Mon article expliquant un peu le contexte https://t.co…

  7. @ThClet dit :

    RT @squintar: #TurkishElections
    – Mes logs de la journée https://t.co/5Vbz1qDt0Z
    – Mon article expliquant un peu le contexte https://t.co…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivre

Recevez les nouveaux articles par mail

Abonnez-vous :