Je ne vois pas en quoi le choix de partenaire procure encore, dans notre société, un avantage sur le long terme pour la lignée ?

La question sur Twitter :

La sélection fonctionne par le fait que certains allèles (variantes d’un gène donné) se reproduisent plus que d’autres. Il y a de nombreux gènes dont les variations (différents allèles) influent sur la taille de l’individu qui les portent. En plus, agissent l’environnement et l’épigenèse. Ce qu’on sait, c’est que, chez les chiens par exemple, si on fait reproduire préférentiellement les plus grands, la taille des individus augmente dans la population. De même, si on fait reproduire les plus petits, la taille diminue. L’idée de Darwin quand il présente la sélection sexuelle, c’est que dans ce cas, le choix n’est pas opéré par un sélectionneur mais par les individus du le sexe opposé.

En termes actuels, si les hommes préfèrent les femmes plus petites et que, de ce fait, ces dernières laissent plus de descendants que les grandes à la génération suivante, les allèles qui induisent une taille plus petite chez les femmes se reproduisent plus que les autres. C’est ainsi que le choix des uns influence la constitution génétique (dans ce cas concernant la stature) des autres.

Quant à l’avantage pour la lignée, ce n’est en général pas ça qui est sélectionné. La sélection opère par reproduction différentielle A L’INTÉRIEUR de la lignée. Si, comme c’est le cas ici, le résultat est défavorable à la lignée, tant pis…PHG

Une réflexion sur “Je ne vois pas en quoi le choix de partenaire procure encore, dans notre société, un avantage sur le long terme pour la lignée ?

  1. Jacob dit :

    Disposons-nous de stats sur les « taux de reproduction » des petites comparées aux grandes femmes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *