Mais alors aujourd’hui, pourquoi les femmes sont encore et toujours plus petites ?

La question sur Twitter :

Les femmes ne sont pas petites parce qu’elles sont sous-nourries aujourd’hui. Elles sont petites parce que de nombreuses générations les précédant ont été sous nourries et que cela a sélectionné des gènes donnant une petite taille aux femmes.

S’il n’y a plus de pression de sélection, comment ça se fait que les femmes ne se sont pas mises à grandir ? Les progrès de l’obstétrique font que, dans nos population, les femmes petites ne meurent plus en couches, ou rarement, il n’y a donc plus de sélection pour une grande taille (en fait, les choix de partenaires des hommes et des femmes maintiennent une sélection en faveur d’un dimorphisme). PHG

Une réflexion sur “Mais alors aujourd’hui, pourquoi les femmes sont encore et toujours plus petites ?

  1. Jacob dit :

    Je m’explique… Comme indiqué dans un commentaire sur une autre question, j’avais l’impression, lorsque j’ai vu le film, que l’hypothèse était que ce dimorphisme était récent. Si ma mémoire est bonne, il n’est fait mention des milliers de générations nécessaires pour que ce dimorphisme soit ancré dans nos gènes qu’à la fin du documentaire. Mon tweet, comme les autres reportés ici, correspondait à des questions au fur et à mesure du visionnage (11h19)… Je n’arrivais pas à comprendre comment un caractère pouvait apparaître aussi rapidement. Si il s’agissait véritablement de l’hypothèse (ce qui est bien entendu aberrant, mais j’avais l’impression que c’était le message), alors il était logique de supposer que ce caractère pouvait disparaître tout aussi rapidement, à l’échelle de quelques générations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *