Peut-on également expliquer le dimorphisme sexuel des performances sportives objectives (en athlétisme par exemple, où les records des hommes dominent toujours ceux des femmes) par le même argument des carences imposées aux générations féminines précédentes ? (reçue par mél)

C'est possible mais il y a plein d'autres explications, n'oublions pas que si les femmes sont moins fortes dans la plupart des sports, elles vivent en moyenne plus longtemps (dans les populations disposant d'un système de soins obstétriques avancé). La liste des explications possibles est longue et les possibilités de les tester bien minces...PHG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *