Que se passe-t-il dans les familles où il n’y a que des filles ? Est-ce qu’elles sont plutôt plus grandes ?

(question posée par un spectateur le soir de l'avant-première du film) Éléments de réponse : On manque de données sur le sujet. Comme la différence ne se fait pas en une génération, puisqu’il s’agit de sélection « naturelle » de gènes (et donc de caractères) et non de simples carences et de moins bonne santé/forme/force (voir question 2). On aurait donc besoin d'un suffisamment grand nombre de familles où depuis des 100aines de générations il n'y aurait eu que des filles... qu'on pourrait comparer avec un suffisamment grand nombre de lignées de familles, toutes choses égales par ailleurs, où il y aurait des filles et des garçons, et encore autant de lignées avec que des garçons. Bonne chance :). L’historien présent à la projection (celui du documentaire, je donne le nom dès que je mets la main dessus) a ajouté que des études des fratries avaient montré que les ainés étaient plus grands (en moyenne…) que les suivants. "Ref needed" mais élément vraiment intéressant :) ES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *